Creative Common By SA

Arithmétique et géométrie Enregistrer au format PDF

lundi 18 février 2013 par matthius

Les élèves se rendent compte par eux-mêmes que l’éducation scolaire est limitée. Mais cette limitation remonte si loin qu’il est nécessaire de refonder les programmes scolaires pour aller vers l’utile et le quotidien.

Nos programmes scolaires sont modifiés tous les ans. Souvent on les simplifie. D’autres fois on ajoute des informations.

Seulement les informations ajoutées ne sont qu’une information souvent impossible à appliquer dans la vie courante. D’ailleurs, d’après le livre L’intelligence et l’école, même si les meilleures écoles utilisent au mieux la mixité et la pratique, il faut avouer que les professeurs ne vérifient pas si l’élève saura adapter une théorie vers une pratique. Aussi les cours des élèves du lycée sont très ésotériques, alors qu’il est possible d’expliquer des théories très complexes avec la compréhension de la vie courante.

(a+b)((a+b)=a2+b2+2ab

Ainsi les cours de mathématiques auront tous la même démarche : énoncé de la théorie puis démonstration de la théorie. L’élève participera le plus souvent avec les exercices. Seuls les élèves ambitieux ou dociles sembleront motivés par cet ordre rébarbatif.

Avant les élèves essayaient d’utiliser la géométrie pour démontrer l’algèbre. Vous voyez dans cet article une démonstration d’une identité remarquable par la géométrie. Ainsi avec une telle démonstration il est possible que l’ensemble de la classe démontre par elle-même une identité remarquable. En 2012, une député PS qui pourrait se charger de remettre la géométrie au cœur des programmes scolaires passe son temps à faire de la communication.

Ces orientations complexes ont un but. Seuls les élèves initiés à l’intérêt de l’école seront motivés, ce qui n’est pas forcément appris en primaire. Il y a en effet un gros travail à faire pour faire comprendre les fondements de l’école et des matières principales.

Aussi les élèves de certains quartiers sont largement démotivés par le fait que les diplômés ne réussissent pas à trouver un travail attractif. Sachant que 80 % des embauches se font par cooptation il est en effet difficile pour un élève de quartier peu reconnu d’être pris pour ce qu’il sait réellement faire.

Ces cours rébarbatifs et mal expliqués ont aussi pour but de nous rendre émotifs afin que l’on croit au court terme, pour que l’on ne sache pas comment faire évoluer la société. En effet les cours de comptabilité vous apprennent, d’ailleurs par des professeurs n’ayant pas pratiqué, qu’il suffit d’avoir du fond de roulement pour qu’une entreprise aille bien. Dans les faits il faut connaître chaque secteur d’activité.

Pour aller plus loin les courbes et les zones représentant des équations ou inéquations linéaires nous font croire, soit que le monde se comprend en deux dimensions, soit que l’on ne peut pas résoudre certains problèmes. Ça ne fait pas travailler l’imagination. Or on sait qu’il existe la possibilité de comprendre plus facilement l’infini et notre économie avec des spirales logarithmiques, ci-contre. Ces spirales peuvent facilement faire comprendre l’évolution démographique dans le temps grâce à la science. Une explication de cette spirale logarithmique est dans la méthode Larouche-Riemann.

Vous la trouverez peut-être dans certains livres d’économie. Comme vous le voyez cette spirale utilise 3 dimensions. Cela permet de mieux comprendre certains paramètres de l’économie, basés sur la démographie, c’est à dire le cône, la création d’énergie avec la courbe intérieure. L’exemple ci-dessus est l’évolution d’un monde vivant correctement en société, démocratique et républicain.

Alors vous voulez tout savoir sur l’économie ?
Méthode Larouche-Riemann

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 27730

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSEducation

Creative Commons License