Creative Common By SA

La France Black-Blanc-Beur Enregistrer au format PDF

jeudi 19 janvier 2012 par matthius

Alors que les médias montrent les différences et parlent, depuis les années 1980, du jeune beur délinquant, il est important de montrer que cette propagande destructrice ne convaint pas la majorité des français. Ainsi Nicolas Sarkozy doit récemment suivre cette majorité et indiquer aux médias de montrer la pluralité culturelle française, une richesse indispensable à la France, pour sa créativité et son implication dans la société.

Malgré les lois de répression des minorités, comme l’interdiction d’installer une tente avec la LOPPSI, ou comme une loi contre le voile, réprimant encore plus les femmes portant le voile, les médias français se devaient de mettre en valeur la France métissée. Avant on voyait les artistes arabes comme des rigolos ou des chanteurs. Maintenant des journalistes et politiques, intégrés depuis longtemps, mais évitant certaines discothèques ou certains réseaux, montrent le sérieux d’une France métissée, voulant plus que tout être vue comme française, à part entière. En effet 56 % des musulmans se disent français avant tout.75% ont compris plus que Nicolas Sarkozy la laïcité, cette mise en valeur de la liberté des cultures.

Ainsi Najat Belkacem, conseillère régionale, nous dit « Je suis une française comme une autre. Je n’es besoin ni d’être intégrée ni qu’on m’intègre ». Voilà pourquoi la laïcité est le fer de lance des musulmans français. La majorité des français reconnaît le métissage comme une chance pour un pays. Notre pays s’enrichit par et pour les autres pays. Harry Roselmack, né à Tours, part du 20 heures de TF1 alors qu’il est devenu populaire.

On se souvient de ce conseiller régional métissé, candidat dans la région parisienne, ayant eu affaire à la justice, fustigé par la droite, prête à défendre l’oligarchie, au lieu de favoriser les personnes ayant évoluées dans le bon sens. Il faut savoir qu’un jeune beur des banlieues ne comprend cette discrimination par rapport au lieu de naissance, qu’il soit celui d’une banlieue ou d’un pays étranger. Les lois françaises prohibent pourtant toute discrimination.

Le communautarisme s’accentue actuellement avec la laïcité positive, qui est en fait tout sauf de la laïcité. Rachida Dati sert ainsi de bouclier médiatique à Nicolas Sarkozy. Le combat de Rachida Dati pour le vote des immigrés français n’a pas lieu d’être pour l’UMP, qui veut favoriser le chacun pour soi, par les petites phrases racistes de certains députés.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 27730

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSVie politique

Creative Commons License