La France de la Honte Enregistrer au format PDF

mercredi 8 avril 2009 par matthius

Quand on a commencé à remplacer le mot solidarité par le mot assistanat ceux qui étaient outrés par ce substitut n’étaient pas entendus. On nous disait qu’il n’y avait pas de rafles mais juste des reconduites.

Dans Audio ou ici vous pouvez écouter un document sur les enfermements de personnes dont le seul but était d’être solidaires.

Beaucoup aiment tirer sur des personnes qu’ils n’avaient pas consultées correctement. Ces gens ne réfléchissent pas car ils travaillaient trop sans se rendre compte que certains n’avaient pas droit au travail. Alors dire que l’on travaille faisait que beaucoup se valorisaient grâce à une revendication à la mode.

Certaines personnes pensaient tout de même à ne pas partager leur travail tout en disant qu’il fallait travailler avec les heures supplémentaires détaxées. D’autres préféraient par contre tirer sur ceux qui étaient sensés prendre leurs petits boulots, les sans papiers.

Or un employeur qui prend quelqu’un en situation irrégulière ne voudra jamais donner à ses salariés une couverture sociale. Or il est normal qu’un pays riche accueille des immigrés parce qu’on émigre nous aussi des personnes dans les pays d’émigration.
Non seulement les immigrés de France sont maltraités mais en plus les émigrés français s’enrichissent dans les pays étrangers où ils vont travailler. Autrement dit tout pays d’émigration doit certainement refouler la naïveté et l’égoïsme des gouvernants que nous avons élus.

Il est toujours préférable de se renseigner sur le passé de nos futurs gouvernants or peu de personnes le font. Ces dernières sont même dénigrées quand elles militent. Cette fois-ci on savait en plus ce qui allait de nouveau être fait.

En 2009 l’Etat français anticipe la future vague de fachisme qui est en train de se mettre en place en Europe en la favorisant et en influençant nos compatriotes naïfs et égoïstes qui croient que le monde est trop gentil. En nous mettant les uns contre les autres ce gouvernement ou d’autres qui suivront continueront à se favoriser tout en nous prenant pour des imbéciles égoïstes.

En début d’Avril 2009 plus de 5000 personnes se sont déclarées prisonnières du fait d’avoir aidé des sans papiers à survivre. En effet aider des sans papiers est puni de 5 ans de prisons et d’une amende.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 27730

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSCréativité RSSAudio

Creative Commons License