Licence Creative Common by SA

On surconsomme pour économiser Enregistrer au format PDF

Article AGORA VOX
mercredi 16 juillet 2014 par matthius

Selon les associations de consommateurs, il n’y a pas eu d’expertise de consommation en énergie pour les travaux de construction des Bâtiments Basse Consommation. De la même manière aucune expertise de consommation en énergie des travaux d’isolation demandés par l’UE n’est évaluée.

On sait que les Bâtiments Basse Consommation permettent de consommer peu après travaux. Seulement l’organisation de la matière nécessite beaucoup d’énergie. La consommation en énergie de la création d’un téléphone portable ira à plus de 90 % du coût en énergie du téléphone, sans compter son recyclage.

Dès les années 1960, alors que les congolais avaient commandé une centrale nucléaire, on leur proposait de remplacer les champs par des panneaux solaires. 50 ans après, comme pour les voitures électriques, plus coûteuses et moins performantes que les voitures à air comprimé, les panneaux solaires ne sont toujours par au point. Ils consomment toujours plus d’énergie qu’ils n’en produisent. Les lobbyistes du solaire électrique ne peuvent que répondre à la question financière du solaire électrique, alors que l’état sur-finance le solaire électrique. On ne compte plus les feux de panneaux solaires. Ceux qui ont achetés ces panneaux revendent leur électricité solaire pour acheter de l’électricité nucléaire.

Avec les moulins à vent, on ne passe pas par l’intermédiaire électricité.

Aussi les bâtiments construits pendant les années 1960 prévoyaient une énergie sans limite avec les centrales au thorium, ces centrales pouvant s’arrêter sur demande et recyclant des déchets de l’uranium. En 2014, ces centrales sont mises en place par 750 ingénieurs chinois. Le Japon et la Norvège les souhaitent aussi.

L’objectif n’est donc pas d’économiser de l’énergie. Alors quel est l’objectif ? Ce qui est rare est cher. Or pour que la spéculation monte il est nécessaire que les prix montent. La finance a donc créé artificiellement de la rareté, ceci afin d’accroître son pouvoir. Cependant la Chine et la Russie se développent. En Juin 2014, la Chine veut développer le monde avec sa Banque Internationale, créant de l’argent par rapport à ce qui est créé.

En occident on a créé de l’argent sans réelle valeur productive. Nous avons très peu d’industries, mis à part l’armement, comme l’URSS avant qu’elle n’implose. En effet les industries nécessitent une coordination et un protectionnisme. Beaucoup de pays se sont appauvris avec la perte de leurs industries. Ces pays finissent par exporter leur nourriture. La nourriture devient chère du fait de cet export. La population ne peut plus se nourrir et meurt, alors qu’on perd de la nourriture, ne pouvant plus l’exporter certaines fois.

La City s’enrichit en cassant la sécurité sociale de tous les pays du monde, avec ses paradis fiscaux. Elle défend donc son réseau de corruption. Seulement cette entité, seule bénéficiaire du libre-échange, devra forcément mettre en liquidation ses banques privées. En effet la crise des subprimes aux États-Unis est en train de se répercuter sur l’Europe, car on n’a pas fait le ménage avec le Glass-Steagall. Les banques occidentales ont sur-créé des faux contrats, ces actifs toxiques. Elles sont en train de les transférer dans l’économie physique. Le Glass-Steagall est plus que jamais d’actualité, car il permet surtout de prévenir de cette toxicité financière, ceci afin de recréer les industries et les grands travaux.

Mon père ne croyait pas à la pénurie d’énergie. Seulement il se fie beaucoup aux subventions pour croire à une politique. Il ne pense pas qu’une société puisse s’automutiler. Maintenant il répète que le prix de l’énergie va monter, et feint d’ignorer les centrales au thorium, n’en ayant pas entendu parler dans son journal.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 27713

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSEcologie

Creative Commons License