Creative Common By SA

Fiabilité des SSII – coût et productivité Enregistrer au format PDF

lundi 23 janvier 2012 par matthius

Les entreprises riches choisissent les SSII afin de créer des logiciels pour des raisons fiscales. Le salaire coûte moins cher si on passe par une entreprise intermédiaire, tout comme on choisit une grosse entreprise parce qu’elle est moins fiscalisée. Je vais vous expliquer pourquoi il ne faut jamais passer par un intermédiaire.

On m’a indiqué qu’une Société de Services gagnait 5 fois plus que le salaire d’un informaticien non stagiaire sans les cotisations sociales. Cher stagiaire tu te fais avoir quand tu travailles pour une SSII. Vous me direz alors que ce genre d’entreprise doit optimiser les développements. Ce n’est pas le cas. J’ai proposé à une SSII de créer l’essentiel d’un logiciel en 5 minutes grâce à LEONARDI. Le chef de projet m’a indiqué que c’était trop long. Par contre selon lui créer l’essentiel d’un logiciel en 5 semaines c’est court.

Si vous discutez avec un informaticien de SSII il n’aime pas son travail, tout simplement parce qu’il doit se presser sans jamais pouvoir anticiper. En effet le chef de projet de la SSII était fier de me dire qu’il ne disposait d’aucune veille technologique. Par contre il était surpris pas que ses salariés perdent du temps avec les mauvais outils.

J’ai travaillé deux mois dans ce souk. J’ai vu deux projets capoter parce que le commercial avait offert des choix branlants. Au total 4 ou 5 informaticiens par projet ne faisaient rien pendant une ou deux semaines. Les salariés de ce souk m’ont dit que c’était la faute du client, qui n’aurait donc pas dû choisir leur propre entreprise.

Pourtant il y a des solutions. Le contrat de mission permettrait de mieux rémunérer les informaticiens pour qu’ils soient en plus productifs. Les salariés les plus fidèles ne travaillent que pour une seule entreprise et sont motivés. Il serait alors possible de veiller à ce que les bons outils soient choisis, et là on choisirait autre chose que JAVA, lent à tout niveau et .NET, gourmand et plantant à cause des virus.

Il existe en effet des outils comme LAZARUS, un outil de développement rapide d’applications permettant de passer de Windows à Linux ou Mac OSX, bientôt à ANDROID et iOS. Si vous pensez que le PHP s’éparpille il existe ATK ACHIEVO permettant de créer très peu de sources. Je ne crois à aucun outil de développement non rapide car les outils ou savoir-faire permettant de gagner du temps peuvent ne créer que le strict nécessaire, permettant ainsi de fiabiliser., voire de créer automatiquement le logiciel à partir de l’analyse.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 27730

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSTechnologies

Creative Commons License