Creative Common By SA

Analyse du discours AUBRY Enregistrer au format PDF

Article AGORA VOX
mardi 19 janvier 2010 par matthius

Martine AUBRY a la bienfaisance des Médias. En effet dans son discours de RENNES fin 2009 sur "La France qu’on aime" elle a accepté de discourir sur le passé de la France comme l’aurait fait un conservateur. Elle a aussi mis en valeur l’identité nationale pendant une large partie du discours. Cela fait plaisir aux médias et au pouvoir. Martine AUBRY a aussi accepté de projeter des lois irréalisables ce qui serait destructeur pour la gauche si elle devenait candidate P.S..

Certes il est préférable de favoriser le progrès social. Martine AUBRY parle de cela. Mais en tant que socialiste la solution n’est pas que dans la mise en place de lois redistribuant les richesses et dans le social. Le système économique nécessite une remise en cause. Là Martine AUBRY reste floue. Elle tombe dans le piège des médias avec les salaires des grands patrons, les stocks options. Certes il faut supprimer ce genre de procédés ce que le gouvernement ne fait pas mais ces rémunérations ne sont qu’une conséquence du fonctionnement du système.

Il faut savoir que la sortie de crise nécessitera de favoriser les PME ce que ne veulent pas les entreprises ou actionnaires qui les achètent. Il faudra aussi changer le fonctionnement des actions dans les Sociétés Anonymes. Il aurait fallut nationaliser les banques ce qui aurait dû être déjà réalisé pour rendre gouvernementale la création de monnaie. Il faudra de nouveau taxer les fluxs financiers afin de financer les retraites et d’empêcher les dérives soumises par les actionnaires et les banques. Martine AUBRY ne parle pas de tout cela et cela favorise les grandes entreprises qui ont pour certaines leur propre banque et la faculté de créer de l’argent sur rien. DASSAULT a créé sa propre banque selon le livre sur "L’Histoire Secrète du Patronat" aux éditions "La Découverte". Elle ne va qu’au plus pressé avec les micros-crédits et elle est floue en économie. Elle est aussi floue sur ce qu’elle appelle "les avantages fiscaux indus" dans l’EXPRESS. Martine AUBRY va au plus court en ne faisant que répondre aux médias.

Le pouvoir aime que les discours de la gauche soient intellectuels et imbuvables. Les humoristes de droite adore se moquer du décalage des responsables de gauche avec le peuple. Pendant une demi-heure Martine AUBRY a au début de son discours rennais endormi son électorat avec au premier rang des retraités croyant écouter du DELORS. Elle a parlé d’identité nationale pendant une demi-heure comme un professeur d’histoire. Cela renforce le pouvoir car elle ne critiquera dans ses discours que très rarement le fonctionnement du pouvoir. Les citoyens constructifs sont désintéressés par le discours nationaliste. Martine AUBRY aime en parler.

Le pouvoir représenté par les grandes entreprises aime le discours AUBRY car il fragilise la gauche et fait perdre les électeurs P.S. indécis. Ce que les grandes entreprises n’ont pas oublié c’est de fidéliser les clients écologistes. Tout le monde est devenu écologiste et c’est pour cela qu’il ne faut rien faire. En effet le peuple s’occupera de l’environnement. La taxe carbone est injuste car on achète son logement loin des villes par manque d’argent. Martine AUBRY a suivi le gouvernement en voulant sanctionner ceux qui ont peu.

Aussi il ne faut pas dire que la région POITOU-CHARENTES fait de l’écologie et qu’elle a été citée en exemple à Copenhague. Martine AUBRY est cette fois-ci plus forte que Ségolène ROYAL car personne ne veut louer le bilan de la gauche en POITOU-CHARENTES, mis à part la droite avec le MODEM de sa région.

Martine AUBRY n’a pas intérêt à soutenir Ségolène ROYAL ou toute autre personnalité politique car même chez les électeurs c’est chacun pour soi. Ils ne comprendraient peut-être pas cette fraternité car tout le monde vit la concurrence tous les jours. Il devient inapproprié pour certains électeurs de mettre en valeur la fraternité pourtant nécessaire à la sortie de crise.

Cependant de plus en plus de citoyens abandonnent le vote du fait de ce manque de fraternité. Comment ces citoyens voteraient-ils pour des tricheurs ? Certes les médias étaient complices de AUBRY en cachant les preuves de la tricherie pour les montrer plus tard. Cela ne suffira pas à les convaincre.

Le problème n’est pas que le Sarkozisme. C’est surtout le système qu’il faut changer. La droite se fait élire grâce à l’égoïsme, au clientélisme, à la désinformation qui sont la base médiatique du système. Je vois pour ma part une gauche de la gauche qui critique sans proposer. Comment fera-t-elle quand elle sera au pouvoir ? Imposera-t-elle des lois destructrices car elle sait critiquer ou ne fera-t-elle rien se rendant compte qu’elle ne sait rien ? Lionel JOSPIN était trostkiste. Il a pourtant favorisé les entreprises aveuglément. Son bilan est pourtant positif car il était constructif.

Il faut savoir que beaucoup d’électeurs dirigeants ont été éduqués sur la théorie du libéralisme économique. Il leur faut parler argent comme le dit le livre "L’Histoire secrète du patronat" aux éditions "La Découverte". Martine AUBRY ne les satisfera pas. Certes Ségolène ROYAL a vu la confiance de certains électeurs dirigeants se refouler car un sondage favorable sur la confiance des électeurs en économie n’a été diffusé qu’après les élections de 2007. Mais ces électeurs dirigeants s’informent. Martine AUBRY ne les convaincra pas au vu de son manque de construction.

Au lieu de parler économie elle adopte un discours de la gauche de la gauche avec du libéralisme humain et du social innapplicable. Certes le libéralisme humain est ce qu’il y a de plus juste car l’économie travaille pour l’homme, pas le contraire. Mais la droite va tôt ou tard citer Martine AUBRY et son gel des loyers sur 5 ans (cf EXPRESS). Cette loi serait injuste car elle récompenserait ceux qui louent cher leur logement. En effet Martine AUBRY a tendance à combler son électorat avec des théories qu’elle n’appliquera jamais. Au nom de l’égalité elle veut combler son électorat et le pouvoir avec des lois impensables.

Aussi le participatif est vu par Martine AUBRY comme ceci : "Vous parlez et on décide". Autrement dit Martine AUBRY ne voit pas de pouvoir de décisions chez les personnes créatives. Elle croit comme la plupart des dirigeants qu’il faut des relations et une éducation politique pour décider. Comment pourrait-elle répondre à des personnes créatives sans avoir eu à résoudre des problèmes ? En effet les "fils de" feront toujours de mauvais dirigeants car ils n’auront pas eu à résoudre de problèmes graves. Comment résoudre un problème sans avoir à y réfléchir crucialement ?


titre documents joints

Discours AUBRY RENNES 2009

18 janvier 2010
info document : PDF
194.6 ko

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28317

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSVie politique

Creative Commons License