Greenpeace c’est la guerre

Licence Creative Common by SA
mercredi 7 août 2019 par matthius

Greenpeace ne distingue pas les centrales nucléaires de seconde génération aux centrales nucléaires de troisième génération, en décrédibilisant la quatrième alors qu’elle est fonctionnelle, alors qu’ils faisaient passer les scientifiques chargés de créer ces centrales pour des lobbyistes.

Certains activistes de Greenpeace savent pertinemment que l’hydrogène qui a été évacué à Fukushima l’a été par un accident non maîtrisé, qu’alors des cuves de récupération de combustible non nécessaires ont été placées sous les centrales françaises, qu’à ce moment là Greepeace menait toujours sa campagne en y ajoutant les frais de ces ajouts aux centrales, sans par ailleurs citer les avancées faites, sans aucunement parler d’avenir, mais en le décrédibilisant ouvertement par les désinformations publiées.

En effet, il semble que Greenpeace vive sur la lune quand on la lit à propos du nucléaire. Rien ne fonctionne dans le nucléaire quand on la lit. Aussi, selon cette organisation, le nucléaire ne serait pas naturel, alors qu’il y a eu nettement plus de radioactivité sur terre précédemment dans l’histoire. Pour ma part, je me réjouit qu’il reste la radioactivité du thorium sur terre.

L’humain émet 8000 becquerels de radioactivité. Mais ne vous en faites pas les écologistes veulent supprimer le carbone pour que nous soyons moins radioactifs.