Creative Common By SA

Les collectivités locales sauvent la mise Enregistrer au format PDF

mardi 22 avril 2008 par matthius

En 2008 on dit que les régions s’endettent. Cependant jusqu’en 2007 la dette de l’état qui a les principaux pouvoirs augmentait trois fois plus vite à droite qu’à gauche. Il n’y a qu’à regarder les bons graphiques pour constater cela. En 2008 la dette a explosé en France avec les niches fiscales. Seulement on ne dit pas maintenant que l’état transfère très mal ses budgets vers les régions. Maintenant l’état reporte la faute sur les collectivités avec des écarts de budgets sur ces transferts. Ceux-ci se comptent en millions pour chacune des collectivités à chaque transfert de charges. Il est donc normal que la dette augmente à 15 % en 2007 pour les régions et que les régions prennent une part plus importante du budget de la France. Il est à rappeler que l’euro qui se valorise devrait permettre de s’endetter. Aussi l’Etat est bien plus endetté que les régions si celles-ci ne représentent que 15 % de la dette.

La situation d’une région ne se résume pas à un simple budget. Quand on fait cela on omet souvent de stipuler à quoi sert le budget. Il est à rappeler qu’il existe une façon de voir un budget. Si on s’endette pour mettre en place des grands travaux qui seront bénéfiques pour les générations futures la dette sert à quelque chose. C’est le cas pour les régions et départements. Beaucoup de régions et de communes permettent de mettre en place des lignes de train, de métros et de tramways.

Seulement la dette quand elle devient trop importante nuit au pays. Comment pourrait-on nous prêter si nous agissons pour l’entendement ? Autrement dit nous pensons qu’on peut créer de la dette parce que nous prêtons aussi. L’ennui c’est que ceux à qui la France prête peuvent ne pas rembourser. Les collectivités pauvres de France commencent donc à subir des prêts à risques. Ce sont des prêts dont le remboursement peut doubler plus tard en fonction de la bourse.

L’état s’est désengagé des grands travaux depuis 2002. Il était en effet prévu la mise en place de tramways sur toute la France. Avec les 75 milliards de niches fiscales par an il ne peut en 2008 plus contenir la baisse importante de l’impôt sur le revenu. Les citoyens devront donc payer plus tard la baisse de l’impôt sur le revenu pour les plus riches. Pour les collectivités les déplacements collectifs sont importants et bénéfiques pour la population qui le voit chaque jour avec l’augmentation du prix des carburants.

On peut aussi voir que les régions financent maintenant la recherche, en Bretagne par exemple (http://www.region-bretagne.fr). Cela leur permet encore de maintenir leur usine CITROEN qui dispose d’éléments plastiques innovant. La ville de Rennes a créé l’informatique sur électronique dès la création de l’usine CITROËN. Par ailleurs toutes sortes de projets de création d’entreprises sont financés par les départements et les régions.

La ville de Lille (http://www.mairie-lille.fr) et la région Midi-Pyrénées (http://www.midipyrenees.fr) produisent du carburant à partir des déchets de l’agriculture. On regrettera que cela ne soit pas fait par l’état qui a la possibilité d’agir sur toute la France. L’état agit toujours localement en bien lorsque des travaux sont engagés ou en mal lorsqu’on restreint ce qui va être fait. Ce qui change donc c’est qu’il peut bien ou mal répartir la création de richesses.

La région Poitou-Charentes (http://www.poitou-charentes.fr) met les cantines au bio. Le social prend une part importante dans cette région avec par exemple la subvention de projets en prévention santé. Les débats participatifs ont permis de tracer de nouvelles voies sur des projets qui servent à chaque citoyen qui veut changer de classe sociale. Des projets sont engagés pour la prévention santé. Aussi une voiture électrique pas chère la SIMPLICITY sera vendue en 2010 pour tenter de sauver l’industrie de la voiture.

Les liens ci-dessus peuvent se répéter pour les autres régions excepté pour la région Alsace. Elle risque en effet de passer à gauche lors des prochaines élections régionales. Pour celles qui restent les écarts de résultat seront alors en fonction de la richesse de chaque entité locale.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28997

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSVie politique

Creative Commons License