Les Saignées

Licence Creative Common by SA
dimanche 28 juillet 2019 par matthius

Pourquoi ?

A l’époque de Louis XIV, on accédait à l’Angleterre à pied. C’est une des raisons pour lesquelles Louis XIV se méfiait des protestants et partait en guerre. Il y avait donc un changement de climat en France. Cela explique aussi pourquoi on comprenait aussi bien la chaleur et le froid en France à l’époque, donc avec les Carnot plus tard.

Ainsi Denis Papin comprenait sûrement un début de thermodynamique. Par ailleurs, en cette année 2019 où le climat est soit très chaud ou très froid de façon barométrique, je constate que les prises de sang me donnent l’impression de décompresser. Les saignées qui ont malheureusement continué ont donc permis à la thermodynamique de s’élaborer en France.

En 2019, la terre a changé d’axe de rotation et s’est tournée vers le nord. Quand une toupie change d’axe de rotation, elle change complètement de direction. Seul Kepler permet de comprendre les changements d’axe de la terre. Ces changements d’axe ont sans doute créé la réflexion scientifique humaine, cachée puis définie par Platon. Les merveilles créées définissent un axe.

Kepler a défini quatre lois de gravitation. Certaines de ces lois sont toujours utilisées. Lorsque j’ai appris les mathématiques, il y avait deux moyens de trouver des formules : En définissant de façon scientifique ou en simplifiant par les mathématiques. Il est clair qu’on trouve plus de formules en utilisant les deux.

Newton aurait donc inventé la loi très simple de gravitation, qui n’a rien d’universel, en simplifiant les lois de Kepler. D’après Newton, Kepler serait donc une bille en mathématique, alors que ce dernier a trouvé trois lois de gravitation officielles. Cette réflexion enseignée à l’école, par ailleurs sans parler de la démarche de Kepler, est une aberration scientifique, même pas mathématique.

Pour en rire, on pourrait parler de Descartes. Ce dernier a une démarche sur l’optique que mon professeur de physique n’arrivait pas à comprendre. La démarche de Descartes contredit en réalité sa façon de trouver sur l’optique. On parlait à l’époque du plus court chemin de la lumière. Cela signifiait que la lumière avait une âme. Le plus court chemin ne peut être déterminé qu’en devinant le chemin à prendre à l’avance.

Donc rien que parler bizarrement de l’optique permettait un début de compréhension, même si c’était mal expliqué. Par ailleurs, Leibniz avait indiqué à l’époque que deux trouveurs sur l’optique avaient été tués. Il avait engagé des procès avec ces informations, contre Descartes par ailleurs.

Je n’ai jamais compris ce qu’était la métaphysique. La physique englobe déjà les phénomènes naturels de l’époque. A quoi cela sert-il d’englober une théorie et pour quoi faire ? Descartes partait fumer à Amsterdam. La métaphysique consiste à se shooter. Beaucoup d’artistes sont favorisés par les disquaires parce qu’ils se droguent.

Lazare et Nicolas Carnot, le père et le fils, rectifieront la méprise Descartes plus tard, avec l’aide de Gaspard Monge. L’épistémologie française est bien plus précise que la métaphysique émotionnelle de Descartes, métaphysique semblant avoir des préférences dans le monde anglo-saxon sans se référer à Descartes. Blaise Pascal avait religieusement commencé le travail dual anti-cartésien. Blaise Pascal devait assimiler le cartésianisme qui dissocie. Pascal démontra toute sa vie qu’on ne peut dissocier si on aime.

Lazare Carnot a défini le premier principe de la thermodynamique en utilisant le mot travail, pas le mot énergie. Donc Lazare faisant le lien entre travail et énergie aux XVIIIe siècle, alors qu’on nous explique que ce lien a été défini au XIXe. La réalité est qu’une expérience de pensée de rupture nécessite des moyens conséquents pour être reconnue et prouvée matériellement.

Nicolas Carnot, appelé Sadi par son père, fut le Mozart de la science française. Il termina totalement la thermodynamique par le sport permettant de sentir les flux de chaleur du corps, avec la restauration du système Colbert et de Leibniz, par Polytechnique, le CNAM, les MINES, l’escrime, la natation, les serres, l’opéra, avec les matériels de chaleur de l’époque.

La thermodynamique consistait à comprendre la chaleur pour créer du froid. Kelvin fit croire l’inverse, que le froid amenait la chaleur, alors qu’il est très difficile de figer ne serait-ce que deux atomes.

Les russes utiliseront ensuite le dual, qui est plus une confrontation de pensée réflexive qu’une dissociation. Vladimir Vernadsky impacta alors la physique quantique, avec l’aide cette fois-ci de la compréhension russe de la nature, créant le mot biosphère, qui devrait être actuellement utilisé à la place du mot planète.

On pourrait dire que l’ingénierie française ne fait que suivre Denis Papin, sans le connaître, en faisant référence au prétendu ingénieur Newton, qui avait le mérite d’arriver à la cheville de Leibniz, comme ce dernier le démontrait. Par ailleurs, Denis Papin coopérait avec Leibniz qui collaborait avec Louis XIV. Denis Papin était adulé par Leibniz, contrairement à Newton.

Colbert et Leibniz avaient constaté que la protection des manufactures, créant le système Colbert du luxe allant contre les trusts anglais à l’époque, favorisait le génie. Il n’y avait alors que l’Angleterre puis la France à exporter des produits manufacturés dans le monde entier.

C’est une collaboration entre l’Angleterre, la France et la Suisse, suite à la Révolution anglaise, qui engagea le suisse Emer de Vattel à permettre la défense de ce droit au génie par la beauté du phrasé du Français Moyen.

Cette longue démarche fut initiée par la théorie du secret des chinois, la démocratie sans parti des grecs, le droit anglais, puis les traités de Westphalie de l’italien Mazarin. Ce fut Louis XII qui engagea cette démarche anti-financière, conclue par Louis XIII pour la paix par l’échec, la remise en question, l’opportunité Richelieu, la guerre contre l’individualisme apportant étonnamment la paix, pour finir cette révolution politique française par Louis XIV par la création du système industriel français mondial du luxe, appelé système Colbert.