Creative Common By SA

OGM et virus Enregistrer au format PDF

vendredi 11 avril 2008 par matthius

LES OGM participent au renforcement des végétaux contre les êtres vivants nuisibles. Seulement on oublie que la nature réagit toujours à ce changement pour qu’une espèce végétale ou animale ne prenne trop d’importance.

On peut donc se demander si le virus de la grippe aviaire serait apparu plus vite à cause de l’homme. Cela semble évidant lorsqu’on dit que l’homme est responsable du réchauffement planétaire. En effet les virus sont plus actifs lorsque le réchauffement de la planète s’accentue.

Si nous commençons à lutter contre le réchauffement de la planète il faut cependant s’interroger aussi sur les OGM. Les virus s’adaptent très facilement aux résistances qu’on lui oppose en mutant. Il s’avère qu’un virus se transmet d’animal à animal. Si un virus peut s’attaquer à la fois aux plantes et aux animaux on poura donc dire que les OGM participent à la création de virus.

Allons un peu plus loin : Un végétal OGM a réduit l’espace vital d’un virus. Que va faire ce virus ? Changera-t-il de végétal ou s’attaquera-t-il aux êtres vivants mois facilement manipulables génétiquement ? La question est posée et nous ne sommes pas en mesure de prouver cet interrogation.

En grossissant l’histoire. On peut dire que les virus sont les plus dangereux pour l’homme du fait de leur instabilité protéinique. Si tout leur oppose résistance l’un d’eux finira peut-être par attaquer l’homme. Il faudra donc créer des hommes génétiquement modifiés.

Si on crée des hommes génétiquement modifiés le problème est qu’on aura de toutes façons pas assez de temps pour réagir et faire naitre des enfants génétiquement modifiés. De toutes façons la nature est bien plus créative que l’homme. Elle est surtout la plus rapide à s’adapter aux changements grâce aux virus. Ceux-ci risquent forts de mettre fin à notre folie d’alchimie génétique.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28997

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSEcologie

Creative Commons License