Creative Common By SA

Directeur en communication Enregistrer au format PDF

mercredi 11 avril 2007 par matthius

Un directeur en communication doit en premier lieu veiller à la sérénité de celui qu’il coache. En ce qui concerne les affaires il doit apporter la personnalité du dirigeant à son public. Du point de vue personnel il apporte un esprit critique face au quotidien en veillant à ce qui se dit et se dira puis en anticipant sur le futur.

Personnalité de son dirigeant

Coacher un dirigeant consiste à construire le personnage qu’on voit en lui. Il faut donc avoir un avis sur celui qu’il représente et faire que cette personnalité convienne à quiconque. Pour se faire il faut analyser chaque situation de son dirigeant et à partir des qualités personnelles trouver ce qui conviendra plus tard en anticipant sur son dirigeant. Il faut donc connaître par coeur le dirigeant coaché pour veiller à ce qu’il garde la confiance qui le rendra leader aux affaires. Cette confiance c’est essentiellement se connaître mieux car lorsqu’on est dans les affaires on peut oublier sa personne au profit de son travail. Il ne faut donc pas hésiter à dire ce qu’on voit en lui car il ne perçoit pas tout, et cela en expliquant sur quel bord on se place. Au final le coach doit se remettre souvent en question car il faut donner des conseils qui anticipent le futur. Un avis peut changer. Le coach doit donc faire des rectifications personnelles sur ce qu’il a dit et ce qu’il dira. Le dirigeant a rarement tort sur son directeur en communication puisque la communication est un domaine fait d’intuition, l’intuition du dirigeant étant celle qu’il faut comprendre. Tout avis peut se voir sur un bord bien précis. Le bord principal du directeur en communication consiste à gérer le charme de son dirigeant y compris avec ses collègues.

Gérer les traits du dirigeant

Les critiques à l’égard du dirigeant doivent être constructives. Autrement dit le dirigeant doit sentir très peu de contradiction avec ce que dit son directeur en communication Par contre il faut que le dirigeant évolue en bien immanquablement. Améliorer les traits du dirigeant consistera à dire que les défauts sont dues aux qualités. Il faudra donc utiliser les qualités principales du dirigeant pour montrer comment on les perçoit. Mais le dirigeant doit voir cela comme une avancée. Les mots sont donc primordiaux pour ne pas tomber en porte à faux avec des défauts qui seraient perçus comme des qualités ou vice et versa. L’essentiel est que le dirigeant apprenne sur ce qu’on perçoit de lui. Le regard est très important et normalement l’instinct montrera que l’on a raison ou tort. Pour que l’instinct fonctionne il faut avoir confiance en soi donc il faut tout faire pour que la confiance règne.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28334

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSCréativité RSSCommunication

Creative Commons License