Licence Creative Common by SA

Le Partenariat Public Privé ruine toujours l’économie Enregistrer au format PDF

mercredi 5 novembre 2014 par matthius

Nos dirigeants se voient enseignés le libéralisme et l’économie monétaire à l’école. Cet ensemble indique que les marchés c’est magique, qu’il suffit alors de suivre la doctrine libérale indiquant que l’individu fait la société, alors que c’est la société qui fait l’individu. En effet, notre ego est créé par nos parents. Ainsi nos dirigeants disent que l’état ne se gère que par les marchés.

Comme PPP on connaît la sous traitance de l’eau. Cela consiste à donner de l’argent à un vendeur d’eau se procurant l’eau dans la nature. Les élus sont fiers de dire qu’il s’agit de donner de l’argent pour une marge, sans dire que le salarié ne voit rien de tout cela. Au final on a une eau chlorée, cancérigène donc, parce que le PPP veut avoir de la marge. Le PPP dit que le chlore purifie l’eau. Il ne dit pas que ça purifie aussi nos intestins, créant des molécules non voulues.

La ville de Digne-les-Bains vous montre que l’eau vient du domaine public

Comme PPP on connaît surtout la délégation de la création de la monnaie, qui augmente d’au moins 30 % tous les budgets, même ceux du privé. En effet, la monnaie ne vient pas de l’antiquité. Elle n’est pas un héritage. Elle est créée et le nombre que vous voyez n’est pas sa réelle valeur. La valeur de la monnaie c’est du virtuel. Au début de la monnaie, vous avez peu de gens qui y croient et c’est un fiasco. C’est pour cela que l’on parle des nouveaux billets dans les médias.

Tous ceux qui possèdent la monnaie utilisent le pouvoir pour que vous croyiez en la monnaie et donc en ceux qui possèdent la monnaie. C’est ce qu’on appelle l’économie monétaire et son système médiatique, expliquant que le travail est une valeur. Or Henry Charles Carey vous explique que la valeur est due à la résistance à obtenir quelque chose. Plus il y a peu de travail plus le travail prend de la valeur. On parle même de créer de la valeur, c’est à dire de créer la pauvreté. Beaucoup de sophistes parlent de valeur.

Il ne s’agit pas de créer de la valeur ou de l’argent, mais de créer des richesses, c’est à dire des outils, denrées, savoirs ou services utiles aux gens. Or notre éducation nous rend dépendant des autres pour trouver un travail. Or ceux qui sont riches sont savants, c’est à dire philosophant sur leurs limites constamment, grâce à la réflexion scientifique de Platon. Ils sont riches pas pour leur savoir, mais pour leur facilité a lier entre nous des éléments, selon Henry Charles Carey.

Les savants savent que la beauté est une notion d’éternité de notre civilisation, car notre civilisation peut devenir éternelle, avec de la créativité. Si vous ne croyez pas en l’éternité, dites-vous qu’on parlera de vous quand vous ne serez plus là. Votre esprit sera jugé, pas réellement vos biens puisqu’ils ne seront plus à vous. Les animaux eux, ont du mal à faire cela. Ça les rend peureux de faire cela.

Comme PPP on connaît le privatif et son aboutissement l’obsolescence programmée. En effet, les sources libres sont ce qu’il y a de plus présent dans les logiciels propriétaires. En effet, Une source libre contient les secrets des logiciels, leur recette. Certains logiciels propriétaires sont d’ailleurs faits par les sources d’un autre logiciel propriétaire, par simple jalousie de salarié, et peuvent alors être vendus deux fois à la collectivité, sur commande en plus. Le plus souvent se cache une source libre derrière, parce que la collectivité veut donner de l’argent à l’entreprise. Au final la collectivité louera des logiciels qu’elle a commandés ou achetés à une entreprise ayant travaillé pour une collectivité.

Comme PPP on connaît les transports. Ainsi avec le PPP de l’argent on augmente de 40 % le budget des routes et des trains pour ne finir par ne plus s’occuper que de ce qui coûte le plus cher, les routes, parce que le lobby des routes aura acquis beaucoup d’argent.

Les BRICS pâtissent effectivement de notre PPP. Ils l’ont compris très tôt. Ils avaient les mauvais produits au début. C’est pour cela qu’ils veulent de plus en plus se passer de l’argent roi. C’est donc pour cela que nos spéculateurs du PPP ne veulent pas s’associer à eux, car ces spéculateurs ne s’intéressent pas aux richesses mais à l’argent, nerf de la guerre des paradis fiscaux. Les confuséens luttent contre les libéraux d’Adam Smith. La reconnaissance d’autrui est en train de gagner sur l’individualité forcenée là-bas, même si nos libéraux leur enseigne les paradis fiscaux, permettant le PPP.

Lecture

Principes de la Science Sociale - Henry Charles Carey


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28334

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSEconomie

Creative Commons License