Creative Common by SA

Obama pourrait être destitué s’il partait en guerre en Syrie Enregistrer au format PDF

mercredi 4 septembre 2013 par matthius

La campagne de désinformation des médias a au moins gagné sur un point. Le peuple français est divisé, manque de repères, se demande se qui se passe, ne sait pas comment agir. Pourtant la démocratie existe encore. Des députés se sont engagés contre la guerre, informés par la population exigeante de la France, comme le serait un Jacques Cheminade.

En Angleterre et aux Etats-Unis ce sont les députés et congressistes qui décident de la guerre. Beaucoup en France croient que c’est Obama qui décide de la guerre, tous comme beaucoup croient que c’est le chef qui doit décider pour les autres. La démocratie consiste à ce que soient ceux qui sont sur le terrain pour résoudre les problèmes qui définissent les solutions, car tout humain créatif peut faire cela.

Vous me direz que l’école n’apprend pas à évoluer, à devenir créatif, à être décisif. C’est vrai. Mais nous avons tous en nous cette capacité à reconnaître les problèmes afin d’élaborer les solutions, Encore faut-il que notre esprit ne soit pas détourné par notre animalité, étape indispensable de la civilisation dans l’univers. Il faut donc écouter de la musique qui permet de réfléchir pour agir afin d’écrire pour créer et construire une société, selon les scientifiques et économistes se basant historiquement sur l’expérience scientifique, comme le fit Leibniz, Kepler, et encore avant les grecs.

Les russes ont aussi dit qu’ils ne laisseraient jamais les occidentaux partir en guerre. C’est pour cette raison qu’ils on menacé l’Arabie saoudite, le pays qui a envoyé les djihadistes en Syrie, via l’Irak sous contrôle incontrôlé américain. La tribalité de l’ensemble des populations mondiales, engagée par une désinformation financière mondiale, nous engage vers une guerre thermonucléaire mondiale.

En France nous avons une majorité de la population et un président qui ne savant pas comment décider. En effet François Hollande n’a pas su choisir entre son adultère et sa femme. Ce n’est donc pas lui qui décide mais la finance. Les français croient soit en l’autorité qui croit en des rites, soit à perdu tout espoir, ce qui peut être pire car ces derniers sont capables de croire au fascisme financier.

Parmi la population française, à gauche y compris, beaucoup croient les discours xénophobes des médias sur l’islam. Il va se dire à gauche par contre des vérités optimistes sur les étrangers, disant qu’ils sont travailleurs et se lèvent tôt, comme le dirait un Sarkozy ayant réellement discuté avec la population. Mais le communautarisme français s’installe.

Il faut savoir pourtant que les banques islamistes ont été interdites en France. Ces banques, contre l’usure de la monnaie, permettent aux personnes modestes d’Angleterre et d’Allemagne d’acquérir des logements, afin de devenir autonomes, ou presque. L’usure de la monnaie c’est la perte de valeur de la monnaie, à cause d’une création monétaire qui n’a encore jamais eu d’équivalent aujourd’hui. En effet l’argent mondial fait 8 fois le PIB mondial.

Regardez comment fonctionnaient les grecs et leurs philosophes pendant la première démocratie. Ils passaient leur temps à lier philosophie, histoire, science, société, en réfléchissant de manière scientifique après avoir créé chacun leur propre définition politique des mots. Pour faire des grands bons en avant il faut savoir chercher le pourquoi et savoir comment remettre en cause ce qui a été appris. C’est pour cette raison que les grecs avaient une définition politique des mots, orientés vers leurs projets. Avec une telle démarche intellectuelle difficile de faire de erreurs.

On n’apprend-on toujours pas la démarche scientifique de Leibniz et d’Einstein en école à cause de la mise en place de l’absurdité de l’économie monétaire d’Adam Smith. En effet Leibniz dit qu’il faut se demander pourquoi on existe. Ainsi les réflexions scientifiques de nos scientifiques sont de ne pas faire ceci ou cela, alors que notre recherche du pourquoi, voulue par notre intuition de comprendre, nous permet de tout lier, d’établir une vision complète de l’ensemble des thématiques de notre société. On peut ainsi se créer et écrire une histoire de la créativité et de la démocratie vues par les scientifiques, qui permet d’englober le meilleur de notre économie, disant que nous avons la capacité à comprendre l’univers créatif, pouvoir plus important que celui d’être univers ou animal.

Sources


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28997

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSInternational

Creative Commons License