Des trusts squattent les biens français

Licence Creative Common by SA
jeudi 14 février 2019 par matthius

Les trusts sont nés pendant les Croisades. Les chevaliers remettaient leurs biens à un salarié pour partir en guerre. Le chevaler ou sa famille retrouvait ses biens après la guerre.

Les trusts ont ensuite été utilisés pour frauder le fisc. Les financiers prétendaient qu’ils payaient un impôt par ailleurs non vérifié en dehors du pays. Comme la monnaie est souvent privée, on permet alors à ceux qui la possède de ne payer aucun impôt dans aucun pays. Aussi les trusts permettent aux financiers d’anonymiser leurs biens en les déclarant dans les paradis fiscaux.

Les trusts sont utilisés en France, en 2018, pour placer l’argent des financiers dans l’immobilier. Il y a différents objectifs. Par exemple une entreprise locataire de bureaux est peut-être propriétaire, parce que le propriétaire des bureaux possède sans doute l’entreprise, à court ou moyen terme. Cela permet de faire croire qu’il s’agit d’augmenter les prix.

Aussi, peuvent être acquis des biens ou entreprises pour défendre des intérêts. Le trust permet de faire croire que les biens sont différenciés, alors qu’ils sont communs.

Il est possible de réactiver la loi anti-trust d’après guerre afin de redistribuer l’immobilier selon l’économie jubilaire. Aussi on peut créer une loi indiquant que celui qui a le plus payé le bien loué le possède. Enfin, les mairies peuvent à court terme loger dans des logements vides trop longtemps.