Creative Common By SA

La prévention médicale Enregistrer au format PDF

Article AGORA VOX
jeudi 6 janvier 2011 par matthius

En 2011 les industries pharmaceutiques influencent trop les médecins vers la solution médicament. Les pharmaciens oublient même qu’il y a des effets secondaires dans la prise de médicaments en nous indiquant qu’ils sont sains. Ainsi moins de 3 % du budget santé de l’état est consacré à la prévention.

Les visiteurs médicaux sont le lien direct entre les industriels et les médecins. Il faut remplacer ce fonctionnement lobbyiste par une information militante basée sur les meilleurs cas de guérison. Cette information serait en lien direct avec les chercheurs disposant eux des dernières informations santé avec le protocole de diffusion aux patients. Les visiteurs médicaux porteraient cette information et deviendraient fonctionnaires. N’est-il pas réaliste de porter des informations utiles plutôt que des publicités ?

Aussi la première année de médecine n’est favorable qu’aux fils de médecins car trop difficile. Il faut mettre en place des diplômes progressifs mettant en valeur les qualités humaines du futur médecin.

Actuellement ceux qui ont des ennuis de santé doivent payer une partie des frais de ces ennuis, ceci sans être sûr d’être bien soignés car les hôpitaux publics sont surchargés. Ainsi quelqu’un de plus fragile doit payer des frais supplémentaires lorsqu’il tombe malade. N’est-ce pas aux biens portants d’être solidaires de ceux qui ont une vie difficile ? Il faut rétablir le système mutualiste tel qu’il existait avant. Ce système mutualiste était solidaire : Les biens portants se sentaient privilégiés et cotisaient pour ceux qu’il fallait écouter. Les personnes qui ont connus des problèmes savent comment éviter ce qu’ils ont vécu, peu après ou longtemps après.

Les infirmières connaissent beaucoup de vies et sont plus à même d’anticiper pour les biens portants. De mêmes des associations connaissent les pièges à éviter. Il faut que les infirmières notamment scolaires soient en lien avec les étudiants afin de leur indiquer les pièges à éviter à chaque année scolaire. Des appels à projet existent régulièrement en Poitou-Charentes afin de nous rendre autonomes en santé et en hygiène de vie. Les cantines sont au bio là-bas.

Le sport à l’école fonctionne sur la performance. Il faut de nouveau un sport loisir permettant de sentir son corps. En effet favoriser trop la motricité de nos muscles gêne notre perception corporelle. Certaines personnes solitaires ont une plus longue durée de vie que les couples parce qu’elles comprennent leur corps. Elles savent comment anticiper sur leur santé.

Avec les informations suffisantes et une hygiène de vie favorisée vers le mieux nous prenons alors conscience qu’anticiper est mieux que subir. Les médecins du travail nous informent régulièrement sur les pièges à éviter. Nous devenons responsables. Nous savons alors que notre santé est due essentiellement à notre environnement. Elle est ainsi dépendante de nos choix. Cette prise de conscience nous tourne alors vers ce qui se fait de mieux : Le pragmatisme qui est toujours difficile à comprendre car allant contre nos préjugés. Ce pragmatisme est utilisé par les meilleurs.

Nous fonctionnons alors en intelligence et attendons beaucoup des autres. L’humain veut en effet créer des merveilles avec presque rien. L’information prime et nous communiquons alors sur tous les pièges qui existent. Il faut savoir que beaucoup de cancers atteignent les plus jeunes. Notre espérance de vie est remise en cause. Informons-nous sur les sites participatifs et démocratiques !


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28317

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSCréativité RSSSanté

Creative Commons License