Creative Common By SA

Primaires PS – Financements Enregistrer au format PDF

jeudi 29 septembre 2011 par matthius

Vous pouviez voter les 9 et 16 Octobre 2011, afin d’élire votre candidat PS. Mercredi 28 Septembre avait lieu le débat des primaires. Était posée la question du financement de chaque programme.

Hier soir ce sont formés trois groupes bien distincts, proposant chacun trois financements différents. Le premier groupe, constitué uniquement de Manuel Valls, propose de financer les travaux à réaliser en augmentant la TVA. Afin de comprendre ce financement étudions ce mécanisme pour un smicard. Les plus pauvres d’entre nous ne payent par l’impôt sur le revenu. Les propriétaires payent l’impôt foncier. Les locataires payent les impôts locaux. Donc les smicards, souvent locataires, ne payeront que les impôts locaux et la TVA. Manuel Valls propose donc d’imposer les plus pauvres, afin de financer ses projets.

Le deuxième groupe va financer ses projets grâce aux salariés. Il est composé de Jean-Michel Baylet, de Martine Aubry, de François Hollande. Tous les trois indiquent qu’il faut changer le mode de calcul. Certains disent qu’on ne taxe pas les salariés mais les entreprises. Or un salarié est dans une entreprise. Si les impôts des entreprises augmentent elles le répercutent sur leurs salariés. Le mode de calcul est sans doute à changer, mais il existe sûrement d’autres financements. Tous les candidats ont indiqué qu’il fallait imposer les plus riches. La question que je pose est celle-ci. Veulent-ils tous le faire ?

En effet les salariés sont déjà beaucoup imposés. Or la dette augmente très vite. Il existe donc un compte de l’état largement déficitaire. Lequel ? Pour cela il faut consulter l’article 104 de Maastricht. Cet article indique que les états européens ne peuvent emprunter directement à la Banque Centrale Européenne. Ils doivent donc passer par l’intermédiaire des banques privées, ajoutant des taux d’intérêts de 6 à 8 %. Se passer des banques privées permettrait d’économiser plus de 50 milliards d’euros par an.

Le troisième groupe des primaires est donc composé de Ségolène Royal et de Arnaud Montebourg. Ils veulent contourner puis supprimer l’article 104 de Maastricht. Tous les deux veulent retrouvent une République vertueuse, éthique, juste. Arnaud Montebourg et Ségolène Royal veulent tous les deux le protectionnisme qui manque à l’Europe. En effet tous les pays protègent leurs salariés ou leurs entrepreneurs sauf l’Europe. Ségolène Royal a déjà mis en place dans sa région une banque publique d’investissements, qui lui a permis de ne pas augmenter les impôts en Poitou-Charentes, puis d’autres régions ont suivi. Ségolène Royal propose aussi de rendre inéligible à vie les élus ayant été condamnés à une peine privative de liberté. Cela obligerait les présidents de partis à être plus vertueux.

Pourquoi seuls deux candidats proposent d’imposer les plus riches ? Il suffit pour comprendre cela de consulter la page Wikipedia sur Le Siècle. Les deux candidats qui proposent d’imposer les plus riches ne sont pas dans ce club français. Ils ont conquis les électeurs par leur force de proposition, pas avec des compromis avec les entrepreneurs influents.

Il n’y a donc que deux élus qui nous défendent, au sein des primaires PS. Sachez aussi que les sondages ne prennent pas en compte ceux qui vont aller voter, comme en 2007. Ce 9 Octobre ce sont réellement ceux qui seront sûrs de leur vote qui iront voter. En effet les sondages ont régulièrement mentis pour les différentes élections à gauche, de Mitterrand jusqu’aux dernières primaires écologistes.


Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28997

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSVie politique RSSDémocratie

Creative Commons License