Creative Common By SA

La vérité sur le nucléaire Enregistrer au format PDF

mardi 10 septembre 2013 par matthius

Il n’y a rien de mieux que l’enquête sur le terrain pour savoir ce qui se passe réellement dans le nucléaire. Je suis aller visiter un réacteur de Flamanville. J’ai aussi rencontré le maire de Flamanville. Des journalistes mentent sur Flamanville.

Désinformation sur l’EPR

Il faut savoir que la construction d’un réacteur nucléaire dure en moyen 108 mois. L’EPR qui est un plus gros réacteur a été planifié sur 54 mois. La Mairie de Flamanville s’attendait donc évidemment à ce que les délais ne soient pas respectés.

Une prétendue vanne montée à l’envers ne l’était pas. En effet la direction de la centrale nucléaire a bien communiqué là-dessus. Les ingénieurs et techniciens se sont rendus compte qu’une vanne était mal orientée, surtout pas à l’envers. Il est important que la direction du Monde s’excuse, comme cela se faisait avant.

Aussi l’EPR est bien plus sûr qu’il n’est dit. Il est entouré dé deux dômes de béton. Au moins un utilise la technologie des blockhaus.. Il possède aussi un bassin permettant de récupérer le corium d’une fusion accidentelle du réacteur. Ce bassin pourrait être construit sur les centrales standards.

Enfin la grue Big Benny a été installée à cause du manque de place qu’il y a pour les centrales à Flamanville. C’est aussi dû à la construction anticipée d’un bâtiment. Nous n’avons pas osé demandé pourquoi ce bâtiment a été construit à l’avance. En effet l’intervenante semblait très stressé à ce sujet. Elle sait que beaucoup de journalistes viennent la voir pour détourner l’information. On ne pensait pas qu’elle aurait donné l’information. Vous pouvez demander une visite là-bas.

Le maire nous a indiqué que la création d’un réacteur nucléaire à Morlaix n’a pas été décidé parce qu’une réunion servant à décider de la continuité du projet a eu lieu en 1986, 5 jours après l’accident de Tchernobyl. Le maire nous a alors dit : "S’il n’y avait pas eu Tchernobyl il y aurait une centrale nucléaire en Bretagne" La Bretagne n’est donc pas une écervelée comme le dit Monsieur Le Drian, président de région en 2012. Des discussions sont toujours en Bretagne. Il est possible maintenant d’y installer un réacteur à neutrons rapides, une centrale créée d’après Super Phœnix recyclant le plutonium.

La fission puis la fusion

Les centrales à thorium-uranium produisent 4 fois moins de déchets beaucoup moins durables. Elles ne produisent pas de plutonium. Elles peuvent aussi s’arrêter très vite et brûler les déchets nucléaires actuels. Les allemands auraient pu déjà avoir ces centrales. En effet ils ont créé une centrale à thorium-uranium, arrêtée ensuite politiquement et idéologiquement.

Il faut savoir que le choix de réacteurs à uranium a été uniquement fait pour empêcher de développer l’Afrique. En effet il était prévu après la guerre de développer l’Afrique. Roosevelt voulait cela. Si nous avions choisi de créer des réacteurs à thorium-uranium, nous aurions pu empêcher la prolifération des armes nucléaires. En effet les pays auraient passé leur temps à se développer.

Le torches à fusion permettront de recycler tout déchet. En effet la fusion a la capacité à faire cela. Il y a de l’helium 3 sur la lune. La Russie et la Chine s’engagent là-dessus. La Russie est en train de créer un lanceur nucléaire, permettant de transporter des pelleteuses.

Remettre en cause l’autorité

Les autorités françaises mentent aussi sur le degré d’information des citoyens japonais. En effet le maire nous a indiqué qu’ont été placés près des centrales du Japon des indicateurs de radioactivité. La population japonaise est donc renseignée sur la radioactivité près des centrales nucléaires.

Le problème de la surmortalité au Japon, due principalement au tsunami, a été l’éclatement du privé au Japon. En effet il n’y a pas que TEPCO qui gère le nucléaire au Japon. Ce n’est qu’un sous-traitant parmi d’autres. Chaque entité a communiqué autour de son périmètre. TEPCO n’a pas communiqué en dehors de sa zone. Ces entités ont cependant été beaucoup plus rapides que les autorités françaises, qui ne responsabilisent pas suffisamment les français. En effet les japonais sont suffisamment informés pour faire des choix stratégiques.

Chez nous on voit le problème de notre infantilisation lors de l’enneigement cet hiver. En effet, ceux qui n’avaient pas de voiture arrivaient plus facilement à destination que ceux qui avaient des voitures. Les autorités responsables de La Hague n’ont jamais voulu donner leurs informations à la mairie de Flamanville.

Il faut par ailleurs rappeler que les postes de directeur empêchent toute démocratie de perdurer dans les entreprises en France. Vous pouvez lire "L’histoire secrète du Patronat" pour constater cela. Il faut que chaque français reprenne confiance en l’humain et sa recherche de vérité. La confiance des français en l’état doit se transformer en confiance en la créativité de l’humain, qui permet une communication entre les personnes.

Contrer la propagande du solaire électrique et de la géothermie

Maintenant en France tout ce qui présente un risque devient inacceptable, nous a dit le maire. Il faut savoir que les énergies solaires électriques sont beaucoup plus risquées qu’elles ne le prétendent. En effet les professeurs de l’université de Rennes 1 nous disent que les énergies solaires électriques créent autant d’énergie qu’elles en consomment. Les véritables énergies renouvelables électriques sont l’hydraulique et les énergies renouvelables en Islande. Les autres sont anti-écologiques et empêchent les plantes de pousser. Le passage à des énergies de densité moins élevée impose une désindustrialisation et donc une dépopulation, comme cela a été engagé en Europe de l’Est, en Grèce, à Chypre, en Espagne.

Une installation en géothermie coûte très cher, même s’il y a peu de roches dans le sol. Les sols peuvent refouler les installations. Cela place la géothermie au même niveau que les énergies solaires électriques. Comment les arbres peuvent-t-ils pousser avec une installation géothermique ?

L’Allemagne, avec l’implantation des centrales à charbon et des énergies solaires électriques, a dû casser son modèle social pour rester compétitive. Shroeder a ainsi casser la poliitque salariale de l’Allemagne. Les accidents nuclaires ont ainsi transformé l’Allemagne en nouvelle Chine, avec des esclaves et des centrales à charbon.

Sources


Mots-clés

Accueil | Contact | Plan du site | Espace privé | icone statistiques visites | info visites 28317

Site soutenant l'économie de travail... Un ami

     RSS fr RSSPolitique RSSTechnologies

Creative Commons License